A découvrir, les prairies humides du Migron et du Massereau, estuaire sud de la Loire
Actualités autour du Canal
Écrit par Christine Germe   
Lundi, 07 Mars 2011 10:27

Ces espaces naturels sont situés en rive sud de l'estuaire de la Loire, au bord du canal maritime de la Basse-Loire dit de La Martinière sur les communes de Frossay et du Pellerin. Elles couvrent près de 700 hectares de milieux humides. Ces marais, constitués de prairies naturelles,  vasières et roselières, abritent une faune diversifiée.
Le paysage de ces prairies humides résulte de l'action des hommes au fil des siècles pour rendre la Loire navigable et pour exploiter des terres et du sable. Au 19e siècle, l'ensablement du fleuve menace l'accés au port de Nantes.
Le canal de La Martinière est construit en rive sud pour permettre aux navires de remonter l'estuaire. Ce canal maritime sert aujourd'hui à réguler les niveaux d'eau des marais et constitue un lieu apprécié des promeneurs promeneurs et des pêcheurs.
Située sur une ancienne île de la Loire, la réserve du Massereau a été créée en 1973. Un troupeau de vaches nantaises est réintroduit depuis 1991 afin d'entretenir le milieu naturel et sauvegarder cette race bovine.
La réserve du Migron va  bientôt être créée  officiellement.  Des chemins de promenades et des observatoires y seront réalisés.

Ces sites appartiennent au Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres et à la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage.
Ils sont gérés par l'Office nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) avec le soutien du Conseil Général de Loire-Atlantique.

 
Ecluse du migron